78. Contamination spirituelle ?

Le passage d’une lettre de Paul que nous allons étudier dans cette étude biblique est fort peu connu de nombreux chrétiens qui n’ouvrent pas beaucoup leur Bible.

La question soulevée par les Corinthiens à Paul est simple : le chrétien peut-il consommer des viandes qui ont été sacrifiées aux idoles païennes ? Cela peut nous sembler une problématique dépassée et sans aucun intérêt pour notre vie chrétienne aujourd’hui.

Mais la réponse longue et complexe de Paul recèle des points de discernement qui demeurent utiles pour aujourd’hui. D’autant plus que nous sommes confrontés, nous aussi, à une culture sécularisée, paganisée, voire idolâtrique. Comment vivre en effet dans ce monde-ci sans compromettre notre foi ? Jusqu’où aller ? N’y a-t-il pas un risque de contamination ?

Je vous propose donc de prendre le temps d’étudier différents aspects de la réponse circonstanciée de Paul, dont la première lettre aux Corinthiens, chapitres 8-9-10, nous livre le texte.

Bien sûr, cela passe d’abord par une remise en situation dans le contexte qui fut celui des premiers chrétiens, pour comprendre ensuite la portée de certaines affirmations paulininennes. Nous pourrons alors mieux saisir en quoi elles nous concernent aujourd’hui encore.

Table des matières

LES CORINTHIENS ET LES VIANDES IMMOLÉES
Paul à Corinthe — Ac 18, 1-9
Un débat dans les premières communautés chrétiennes
Le cas des viandes sacrifiées aux idoles — 1 Co 8, 1
Deux attitudes : la connaissance et l’amour — 1 Co 8, 1-3
Face à Dieu, les idoles ne sont rien — 1 Co 8, 4-6
La conscience hésitante des nouveaux convertis — 1 Co 8, 7-8
La liberté des uns, occasion de chute pour d’autres — 1 Co 8, 9
Que le fort ne fasse pas périr le faible — 1 Co 8, 10-13
Les détours de la pensée de Paul
L’exemple des propres renoncements de Paul — 9, 1-23
Les dangers de l’idôlatrie manifestés à travers l’histoire d’Israël — 10, 1-13
Fuyez l’idolâtrie — 10, 14-22
Quelques règles pratiques — 10, 23-28
Il faut savoir, par charité, restreindre sa liberté — 10, 29-32
Conclusion

LES DIFFICULTÉS DE LA LIGNE DE CRÊTE
Ne pas étaler imprudemment son assurance
Ne pas tomber dans le scrupule d’une vie aseptisée
Les invitations dans un monde païen
L’humble prudence nécessaire
Pas de diabolisation inutile

CONCLUSION — Suivre sa conscience en évitant de juger celle d’autrui

ANNEXES
La cuisine du sacrifice en pays grec
Analyse sociologique d’un conflit théologique

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

La Bible, traduction liturgique, avec notes explicatives

Fin septembre, à l’occasion des 1600 ans de la mort de saint Jérôme, traducteur de la Bible en latin, une nouvelle édition des Écritures est parue chez Salvator. Il s’agit de la traduction liturgique de la Bible datée de 2013, accompagnée d’un corpus important de notes explicatives -plus de 25 000 notes explicatives pour un ouvrage de près de 2 kg ! Une soirée de lancement a été organisée en présence du directeur des travaux, Henri Delhougne, moine bénédictin à l’abbaye Saint-Maurice de Clervaux (Luxembourg) qui a notamment expliqué pourquoi nous avons besoin d’être accompagné dans notre lecture du texte sacré. Enregistré le 30 septembre 2020 au Collège des Bernardins (Paris).

77. Le serpent vaincu

L’iconographie nous représente souvent le serpent placé sous les pieds de la Vierge Marie. Si Eve a été trompée par le serpent (2 Co 11, 3), Marie est la Femme arrachée par Dieu aux attaques du serpent (Ap 12, 13-16). Et avec elle, toute l’Église…

Mais qui donc est ce serpent biblique, qui développe dès les premières pages de la Bible le dialogue de la tentation ? Cet antique serpent, dont la défaite est due à la descendance de la Femme, le Diable ou le Satan, comme on l’appelle, le séducteur du monde entier a été jeté sur la terre… Il est donc probable que sa route croise la nôtre, un jour ou l’autre, voire même en permanence…

Il nous faut y regarder de plus près en feuilletant la Bible pour mieux connaître celui qui se cache derrière ce symbole : que signifie l’image du serpent et ses figures dans la Bible, quel sens donner au dialogue du serpent avec Eve, pourquoi nous est-il finalement présenté uniquement sous l’angle de la défaite ? Telle sont les questions, parmi d’autres, auxquelles nous allons tenter de trouver quelques réponses…

Table des matières

LE SERPENT
La physiologie du serpent
Un animal impur
Un animal rusé
Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière
Un animal méchant, hypocrite, venimeux

LE DIALOGUE DU SERPENT
1° degré. Le jardin non gardé
Un message brouillé et dénaturé
L’entrée dans l’illusion
Non plus gardien mais propriétaire
2° degré. La fuite devant Dieu
Le début de la peur
3° degré, le rejet de la faute sur l’autre et l’endurcissement du cœur

AUTRES FIGURES DU SERPENT
Le Léviathan
Le Serpent d’Airain
Une figure du Christ crucifié
Race de vipères

SERPENT ET MAGIE
Le bâton de Moïse
Domination sur le serpent

LE SERPENT VAINCU
Le Protévangile
Le dragon de l’Apocalypse
Défaite totale à application différée

ANNEXES : les adorateurs du serpent
Les ophites ou naassènes
Les Pères de l’Église, saint Thomas d’Aquin et les ophites
Supplique à Saint Michel Archange

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

79. Le liban dans la Bible

Deux violentes explosions ont eu lieu à Beyrouth dans le quartier du port, mardi 4 août 2020, faisant 188 morts et 6500 blessés. Deux mois après la double explosion qui a ravagé le port, les conditions de vie restent très difficiles. La priorité est à la reconstruction avant l’arrivée de l’hiver. Mais le pays manque de tout. Comment espérer encore ?

Ces événements récents tournent nos coeurs vers le Liban, et tous les Libanais qui vivent parmi nous; et plus largement encore vers tous les chétiens d’Orient, si durement éprouvés ces dernières décennies.

Comment ne pas consacrer un numéro de la collection « Petite Étude Biblique » sur le Liban dans la Bible ? C’est l’objet de ces quelques pages que je vous fais parvenir, où les découvertes nous plongent dans un paysage et une géographie biblique qui nous sont encore trop étrangers… Et pourtant les allusions sont constamment présentes dans les pages de la Bible que nous lisons.

TABLE DES MATIÈRES

LE LIBAN ET LA TERRE PROMISE

LE TEMPLE DE JÉRUSALEM ET LE LIBAN

POÉSIE, MYSTIQUE ET PROPHÉTIE

LE NOUVEAU TESTAMENT

CONCLUSION — Quel salut pour le Liban ?

ANNEXES
Le cèdre du Liban
Le Mont Hermon
Le Liban contemporain
L’église maronite

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

Chaque jour, j'étudie la Bible !