Tous les articles par DA

68. Un amour en bonne santé

Voici quel est mon commandement :
vous aimer les uns les autres comme je vous ai aimés.

Jean 15, 12

Si Jésus l’a commandé, faut-il apprendre à aimer, pour mieux aimer ? Qui pourra nous y aider ? L’Esprit Saint, sûrement, qui vivifie nos coeurs.
Nous allons le vérifier en relisant « l’hymne à l’Amour », l’un des sommets des écrits pauliniens. Puissent ces méditations bibliques nous aider à convertir nos cœurs et nos comportements… pour apprendre à vivre en vérité le commandement d’amour de Jésus,

« Paul ne s’occupe pas de qualifier l’amour ni de nous expliquer ce qu’il est ou ce qu’il n’est pas; d’une manière moins savante mais beaucoup plus éducative, il nous dit ce que l’amour fait ou ne fait pas: 16 verbes, 16 actions, bonnes ou mauvaises. (…) D’abord, deux actions positives et complémentaires, puis 7 comportements à éviter; ensuite, après un parallélisme antithétique (v.6), quatre vertus exprimées en 4 formules analogues (v.7); enfin, le point culminant de cette montée, car il y a une montée vers la triade des vertus théologales » (P. Scheffer).

Cette petite école biblique reprend, en le simplifiant, un livre que j’avais publié en 1998, l’Amour en treize étapes (Éditions des Béatitudes). Elle nous permettra de diagnostiquer si l’Amour en nous est en bonne santé, et si le Souffle au coeur, celui de l’Esprit, nous anime vraiment !

Table des matières

Continuer la lecture de 68. Un amour en bonne santé

La Bible est-elle écrite par Dieu ?

Pourquoi le célébrant, après avoir lu l’Évangile conclut par « Parole du Seigneur » ? Est-ce parce que la Bible a été écrite par Dieu ? Est-ce qu’elle se dit, comme le Coran, dictée aux hommes ? Et quel statut a le texte sacré des chrétiens ? Trois invités vont répondre aux questions de Régis Burnet : le père Eric Morin, théologien, prêtre de Paris, Gilles Boucomont, pasteur de l’Eglise Protestante Unie de France, et le père Jacques Trublet, jésuite et bibliste.

67. Musiques, sons, bruits et cris. La Bible sonore.

« Aux côtés de la Chine, Le Mans est le plus gros laboratoire au Monde dans l’acoustique sur tous les domaines. » Habitant du Mans Métropole, j’ai vu l’annonce de la Biennale du son, Le Mans Sonore. Un événement culturel et scientifique grand public, qui permet de mieux prendre conscience de l’excellence acoustique de la ville du Mans.

Cela m’a donné l’idée d’aller regarder dans la Bible tout ce qui concerne le son, la musique, les bruits, les cris… La moisson est intéressante, et je vous la partage à travers cette étude biblique. Elle pourra sembler à certains moments un peu cahotique, car il n’est pas facile de faire une synthèse globale et assez courte. Mais on découvre bien des choses intéressantes.

On remarque, par exemple, que Dieu se révèle à partir de sons et de bruits. L’épisode caractéristique de la théophanie du Sinaï du livre de l’Exode a donné lieu à plusieurs échos littéraires dans les Psaumes, la lettre aux Hébreux, l’Apocalypse.

La musique*, très présente dans 146 versets bibliques, est souvent accompagnée de danses et de chants. En privé ou en public, elle exprime les sentiments les plus divers, de la jubilation au deuil, ainsi que des circonstances graves, comme les holocaustes ou la guerre. De nombreux instruments sont indiqués, mais le plus souvent sans définition claire, car les traditions anciennes se sont perdues avec la disparition du Temple.

L’instrument biblique le plus marquant est le cor. Laissant au monde profane tous les instruments anciens ou modernes, la tradition rabbinique n’a conservé pour le culte que le cor (shofar). C’est pourquoi je vous ai proposé un petit « parcours du cor » auquel il faut rattacher le rôle de la trompette finale qui annonce le Jugement et la Venue du Seigneur.

Le livre de l’Apocalypse convient bien à notre époque car il est le plus bruyant de tous les livres bibliques. Là encore, le Dieu qui mène l’histoire humaine vers son accomplissement se révèle à travers des clameurs, des sons, des bruits…

Vous découvrirez encore plein d’autres choses passionnantes en travaillant cette Petite École Biblique. La Bible sonore. À vos casques !

La Bible sonore

  1. ACOUSTIQUE : ACOUÔ, ÉCOUTER
    Un verbe très présent dans la Bible
    Entendre, écouter Dieu
    Écouter l’Écriture
    Écouter Jésus, ce qui le concerne
    Obéir
  2. LES BRUITS DE DIEU
    Le son du cor au Sinaï — Ex 19, 7-20
    Montagnes du Sinaï et de Sion — He 12, 18-24
    Les bruits qui viennent du ciel
    L’Agneau et les 144 000 au Mont Sion — Ap 14, 1-5
    Le livre de l’Apocalypse est très bruyant !
  3. LE PARCOURS DU COR
    La sonnerie liturgique du cor — Lv 25, 9
    Les murailles de la ville de Jéricho — Jos 6, 1-5
    Gédéon et le son du cor — Jg 7
    Le cor dans l’histoire d’Israël
    La dimension eschatologique du cor
  4. VARIATIONS INSTRUMENTALES
    Les instruments à cordes et à vent
    Fêtes familiales et tambourins
    Les cantiques
    Le rôle de David
    L’organisation liturgique du Temple
    Les expressions de la louange
  5. LES SONNERIES DE TROMPETTE
    La trompette
    La trompette finale
  6. LES CRIS DE L’HOMME
    Deux cris essentiels dans les Psaumes
    Le Nouveau Testament est peu musical
    Les cris de Jésus, des Apôtres, de l’Esprit
    En contraste : le brouhaha de l’idolâtrie — Ex 32, 17-19

Conclusion. Le cri de minuit

ANNEXES
Le cor, shofar
La Musique dans la Bible
Suzanne Haïk-Vantoura
Le Mans Sonore
Les Anges musiciens de la cathédrale du Mans

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

66. C’est sportif !

« Très Saint Père, vous êtes le sportif de Dieu ! » Les plus anciens parmi vous se rappellent peut-être ce mot du Cardinal Marty, archevêque de Paris, à l’adresse du pape Jean-Paul II au stade des Princes, pour la veillée avec les jeunes, le 1er juin 1980. Jean-Paul II était jeune, connu pour faire du sport, mais il allait être visé par un attentat meurtrier un an plus tard dont il réchapperait.

Nous allons parcourir de façon simple au long de cette étude biblique, différents passages des lettres de Paul (mais aussi de l’Apocalypse) qui appliquent à la vie chrétienne la métaphore du sport.

Nous regrouperons les mots employés et les idées émises selon trois centres d’intérêt :
◆ Le combat et la lutte
◆ La course
◆ La victoire et le prix
En même temps, nous constaterons que ces mots et ces idées sont souvent entremêlés dans l’expression des lettres pauliniennes; nous garderons donc une certaine souplesse à travers une vue synthétique.

La lecture de ces versets est de nature à stimuler notre vie chrétienne trop souvent ramollie par le contexte matérialiste, permissif, et gnostique de notre époque.

Travaillez cette Petite Ecole Biblique, elle vous fera du bien !

Table des matières

LE COMBAT ET LA LUTTE
Vivre la foi est un combat
L’annonce de l’Évangile est un combat
Ensemble, en communauté
Combattre en priant les uns pour les autres

LA COURSE
L’homme qui court…
Ne pas courir pour rien
Courir avec persévérance
Veiller à ne pas être disqualifié
De manière à remporter le prix

LA VICTOIRE ET LE PRIX
Se préparer à recevoir la couronne
Les convertis sont la couronne de l’apôtre
Le prix … à recevoir là-haut — Ph 3, 13-14
La victoire du Christ est la nôtre — 1 Co 15, 57-58
Le prix à recevoir justifie notre labeur — 1 Co 15, 58
Du sport à la persécution — Ap 1, 9 – 3, 22
Qui est le vainqueur ?

CONCLUSION : VIVRE EN SPORTIFS DE DIEU

ANNEXES
Le secret de Saint Paul
Paul a-t-il assité aux jeux du stade ?
Ces sportifs qui ont la foi
Le père Samuel à Ninja Warriors

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique