Archives par mot-clé : Moïse

85. Le partage des biens

La vie communautaire et fraternelle qui marque notre vie en Église sous différentes formes invite à mieux comprendre la place à faire au partage des biens avec ceux qui sont dans le besoin (dans une communauté de croyants). Est-ce une obligation ou une simple incitation ? Y a-t-il, selon les situations plusieurs modalités de partage ? Sur quels fondements cette incitation au partage est-elle faite ?

L’évangéliste Luc, dans Ac 4, 32, en faisant référence à Deutéronome 15, 4, fait un rappel théologique à la communauté d’une ordonnance prescriptive de Moïse. Il signifie ainsi que cette nouvelle donne dans la communauté naissante (« nul n’était dans le besoin ») manifeste l’accomplissement de Dt 15, 4.

Table des matières

I. LE PARTAGE DES BIENS — Dt 15, 1-11
Tout était commun entre eux
Le texte de Dt 15, 1-11
Pour introduire l’étude
A. L’année de la remise des dettes (Dt 15, 1-16)
Versets 1 et 2
Versets 3 et 4
Versets 5 et 6
B. La générosité à l’égard des pauvres (Dt 15, 7-11)
Versets 7 et 8
Versets 9-10
Verset 11
C. La remise des dettes et le don de ses biens 
Que nous révèle ce passage ?
De l’Ancien Testament au Nouveau

II. UN SOMMAIRE QUI ÉVOQUE LE PARTAGE DES BIENS — Ac 4, 31-35
A. Présentation
Pour introduire l’étude
Le texte de Ac 4, 31-35
B. La théologie en Actes 4, 31-35
Trois thèmes
Aucun indigent
C. Convergences et différences littéraires, contexte historique
Le contexte historique
Convergences et différences littéraires
D. Convergences et différences théologiques
Convergences et différences 1
Convergences et différences 2

III. DES RÉCITS DE PARTAGE DES BIENS en Ac 6, 1-7 et 11, 27-30
A. Actes 6, 1-7. L’élection de sept frères pour combler le besoin du service des tables
Le texte de Ac 6, 1-7
Découvertes
Analyse du récit
Doute sur la mise en commun des biens ?
B. Actes 11, 27-30. L’envoi d’une contribution au service des frères menacés par une famine
Le texte de Ac 11, 27-30
Une nouvelle évolution
C. Convergences et divergences entre Ac 6, 1-7 et Ac 11, 27-30
Ce qui est convergent
Ce qui est divergent
D. L’évolution pragmatique du partage de bien de Ac 6, 1-7 et 11, 27-30
E. De la justice du partage à l’éthique du partage

EN CONCLUSION
Une recherche
Les principaux résultats

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez un smartphone ou une tablette :  format e-pub

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

73. Beauté du visage

En quelques semaines, le masque aura complètement changé de registre. Le coronavirus en a transformé la valeur : de futile, le masque devient utile, indispensable. Faut-il penser que le masque va entrer dans nos habitudes quotidiennes ? Le placer sur notre visage va-t-il devenir un rituel comme mettre sa ceinture de sécurité en voiture ?

Nous nous croisons masqués (pour un temps ? pour souvent ?)… au bal du déconfinement. Privés de visage ? Mais pas de regard, heureusement ! Car sous le masque, il y a toujours une personne.

Cette situation inédite m’a tracassé. Chercher ce que dit la Bible sur le visage, la face… Le résultat est étonnant ! Le visage biblique est d’abord celui de Dieu…

C’est ce petit travail que je vous livre aujourd’hui, espérant qu’il vous aidera à vivre le temps présent.

Ne pas nous habituer à vivre invisibles les uns aux autres quant à l’expression de nos émotions…

Ne pas masquer la lumière divine qui rayonne sur nos visages depuis nos coeurs.

Table des matières

LE VISAGE DANS L’ANCIEN TESTAMENT

MOÏSE, UN VISAGE MASQUÉ ?

JÉSUS, LE VISAGE DU PÈRE DÉVOILÉ

ANNEXES

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

62. Nicodème

« Nicodème vient vers le Seigneur, mais il vient de nuit. Il vient vers la lumière, et il vient dans les ténèbres. Dans les ténèbres, il cherche le jour (…) mais c’est encore à partir des ténèbres de sa chair qu’il parle. » (St Augustin).

Ce chapitre trois de l’Évangile selon saint Jean est magnifique, d’une grande profondeur théologique. Il nous fait aller et venir entre l’évocation d’une rencontre furtive avec un Maître en Israël qui affirme avec aplomb : « Nous savons », et la personne de Jésus Fils Unique, contemplée à la lumière de son mystère pascal. C’est sans doute ce grand écart qui permet de souligner la pertinence de la réponse que fait Jésus à Nicodème : on ne peut accéder à son mystère que par une « naissance d’en-haut », « d’eau et d’Esprit ».

Dans le contexte d’une évangélisation au coeur d’une société éclatée, nombreuses sont les propositions « spirituelles » assaisonnées d’une grosse dose de : « nous savons » ! La réponse de Jésus à Nicodème est d’autant plus actuelle…

I — UN CHEMINEMENT DE NICODÈME ?

1. L’entretien entre Jésus et Nicodème (3, 1-10)

2. Nicodème au tombeau (19, 38-42)

II — À LA DÉCOUVERTE DU FILS UNIQUE

1. Non pas connaître, mais renaître (3, 2-10)

2. Le Fils unique, par qui Dieu aime le monde (3, 11-17)

3. Croire ou ne pas croire (3, 18-21)

CONCLUSION : une belle catéchèse baptismale

Annexes : de plain-pied avec le Royaume de Dieu ?

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

55. Prier pour les autres. L’intercession.

PRIER POUR LES AUTRES. L’INTERCESSION  DANS LA BIBLE

L’intercession, une prière pour les autres

I. ÉTUDE BIBLIQUE SUR L’INTERCESSION

Jésus affronté à la prière d’intercession

Nos intercessions, des combats de prière

Nos intercessions, des prières dans l’Esprit

Conclusion

II. ANNEXES POUR UNE MÉDITATION SPIRITUELLE

 

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique