Archives par mot-clé : Création

110. La croissance dans la Bible

La « pastorale de croissance » est un courant qui se déploie aux États-Unis et ailleurs dans le monde, en France aussi. Côté catholique, il est assez récent et se veut une réponse à l’appel du pape François à ce que chaque chrétien devienne « disciple-missionnaire ». Mais le mouvement « Église en croissance » a connu un grand développement depuis les années 1960 en milieu évangélique.

Dans cette dynamique pastorale, on accorde beaucoup d’importance à la notion de croissance : croissance de l’Église, des paroisses (en nombres de pratiquants, en qualité de vie chrétienne), et de chaque chrétien …

Je vous propose de nous intéresser à ce que dit le N.T. de la crois­sance personnelle des disciples de Jésus réalisée à la Pentecôte. D’après Ac 2, quelle croissance dans leur façon d’agir leur fait faire l’Esprit Saint ? D’où partent-ils, où aboutissent-ils, et est-ce attribuable à l’action de l’Esprit ?

Mais auparavant, nous pouvons une fois de plus parcourir l’ensemble de la Bible pour y découvrir les différentes facettes de la croissance et de la fructification. Et nous ne pourrons pas omettre un questionnement (dans les Annexes) sur l’évaluation de la qualité par la quantité, sur la confusion entre les beaux et les bons fruits, et sur certaines formes d’évangélisation coercitives…

À quoi servirait l’étude de la Bible si elle n’était pas en prise sur les problématiques de notre temps ?


TABLE DES MATIÈRES

I. FACETTES DE LA CROISSANCE DANS LA BIBLE

  1. La croissance dans la création
  2. La croissance dans l’histoire du salut
    Croissance du mal dans le monde
    Croissance du peuple élu
    Croissance du Sauveur et de sa Parole
    Croissance de l’Église
    Croissance du chrétien dans l’Église
  3. Vers le Royaume de Dieu

II. LA FRUCTIFICATION

  1. Le devoir de fructifier
  2. La coopération de l’homme avec Dieu
    Dieu, maître de la vie
    L’eau vivifiante
    Le rôle de l’homme
  3. Bons et mauvais fruits
  4. La sève du Christ et le fruit de l’Esprit
    La loi de l’existence chrétienne
    Le fuit de l’Esprit

III. LA CROISSANCE DE L’ÉGLISE en Ac 2
Une croissance en quantité : de 120 à 3000
L’enseignement des Apôtres en croissance — Ac 2, 42
Les prodiges et signes accomplis par les Apôtres — Ac 2, 43
Tous les croyants — Ac 2, 44

  1. Manifestations de croissance
    Dans la foi
    Dans l’unité
    Dans la prière
    Dans la joie
    Par l’acquisition de la simplicité de cœur
  2. Autres aspects
    La nouveauté de la prière en langues
    L’extension du renoncement aux biens matériels
    Continuité dans la prière, et fraction du pain
  3. La croissance observée vient-elle du Saint-Esprit ?
    Le lien fort du sommaire avec la Pentecôte
    C’est la manière d’agir du Saint Esprit dans l’oeuvre de Luc

CONCLUSION — Et notre croissance personnelle ?

ANNEXES
L’évaluation de la qualité par la quantité : une tentation malsaine
Ils sont beaux mes bons fruits…
Mille raisons de s’inquiéter…
La décroissance est-elle un concept biblique ?


Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Smartphone ou tablette :  format e-pub

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

90. Les animaux, Dieu et nous

Après une précédente étude biblique sur « La nourriture carnée dans la Bible » (n° 54, viande, végétarisme, véganisme), nous prenons le temps d’approfondir la place des animaux dans la Révélation biblique.

Les animaux entrent dans la Bible par la première page et y demeurent jusqu’à la dernière. Y pullulent des animaux du monde naturel, tels que nous les connaissons, et des animaux métaphoriques et symboliques issus de l’imagination des scribes inspirés.

La lecture des premiers chapitres de la Genèse est évidemment incontournable, y compris après l’épisode du déluge… On y découvre comment l’homme et l’animal sont présentés en tension, et comment est gérée la violence humaine (la nourriture carnée, les sacrifices d’animaux).

Certaines figures d’animaux sont particulièrement marquantes dans la Bible : l’agneau vainqueur, les bêtes du mal, l’âne à tout faire, les animaux qui parlent… Un chapitre leur est consacré.

À l’heure où il est d’usage d’entendre dire que « les animaux sont au même niveau que les humains », il est utile d’acquérir une certaine familiarité avec « nos amies les bêtes » dans la Bible pour mieux comprendre la spécificité de l’être humain…

Table des matières

  1. LES ANIMAUX ET L’HOMME EN TENSION
    Le poème de la Création
    Une espèce de plus parmi d’autres ?
    L’homme a une mission à remplir vis-à-vis des animaux
    Quelle compagnie pour l’homme ?
    Une création centrée sur l’homme ou sur Dieu ?
    Reflets et reproches
    Mots de tendresse et d’amour
    Aux yeux du Seigneur
  2. APRÈS LE DÉLUGE ET L’ARCHE DE NOÉ
    Dieu, les animaux et nous
    L’homme dans le projet de Dieu
    L’animalité de l’homme
    La limite du sang
    De Noé à Jésus, le nouvel Adam
    Face à la violence
    Un nouveau régime alimentaire prédateur
    Un fragile rempart
    Les sacrifices d’animaux
    Des animaux purs et impurs
    Pourquoi sacrifier des animaux ?
    Le sang pour l’absolution
    La fin des sacrifices d’animaux
  3. DANS LE BESTIAIRE BIBLIQUE
    L’Agneau vainqueur
    L’Agneau qui ouvre les sept sceaux
    Pour traverser les persécutions
    « Sans beauté, sans éclat … »
    L’agneau pascal
    Les bêtes du mal
    Lilith, les hyènes et les satyres
    Le serpent qui fait peur
    Le serpent symbole du mal
    Les monstres
    Les bêtes
    L’âne à tout faire
    Le compagnon de tous les travaux
    Le roi sur un âne
    Quiproquo autour du Messie
    Avec le boeuf de la crèche
    Balaam et son anesse
    Des animaux qui parlent

CONCLUSION

ACTUALISATIONS
Les questions que la Bible ne se pose pas
La différence homme-animal
Les animaux, maîtres de sagesse
Les sacrifices et la nourriture carnée
La sentience, la souffrance et le droit des animaux
Jeu : qui suis-je ?

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez un smartphone ou une tablette :  format e-pub

Accès à la présentation de la Petite École Biblique


ÉMISSIONS

54. La nourriture carnée dans la Bible

LA NOURRITURE CARNÉE DANS LA BIBLE

Viande, végétarisme, véganisme …

Ouverture

La volonté d’un monde harmonieux

Les prescriptions concernant la viande

Pourquoi tant de sacrifices d’animaux dans la Bible ?

Débats dans l’Église primitive

La communion eucharistique, du cannibalisme ?

Le respect de l’intégrité de la Création

Conclusion

Annexe : l’enseignement de l’Église catholique

 

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

14. L’homosexualité

Une bonne appréciation de la question de l’homosexualité exige de creuser ce qu’en dit la Bible. Mais parle-t-elle de l’homosexualité ? Très peu ! Trois exégètes chrétiens, relèvent le défi de lire le texte biblique sans tabou ni préjugé et sans recourir à des interprétations personnelles ou ecclésiales. Leur travail a été publié et je vous propose de le visiter par de brefs extraits.

On ne découvrira pas ici un traité d’éthique sur l’homosexualité, mais un travail qui entend apporter quelques clarifications, en montrant la portée de la Bible sur cette question.


TABLE DES MATIÈRES

I. SODOME ET GOMORRHE
Une mauvaise réputation — Gn 13,10-13 ; 18, 20-21
Les anges et la destruction de Sodome — Gn 19, 1-29
Le péché de Sodome et Gomorrhe dans d’autres traditions

II. L’INFAMIE DE GUIVÉA
Une autre Sodome — Jg 19, 11-25
Le sort de Guivéa — Jg 20, 37.48
L’homosexualité est présente sans être le sujet principal — Gn 19 et Jg 19
Une évaluation négative des pratiques homosexuelles — Gn 19 et Jg 19

III. JONATHAN ET DAVID
L’alliance de Jonathan avec David — 1 Sm 18, 1-5
Jonathan « se plaisait » en David — 1 Sm 19, 1-7
Des gestes surprenants — 1 Sm 18, 4
Les adieux entre Jonathan et David — 1 Sm 20, 40 — 21, 1
Ton amitié… plus belle que l’amour des femmes — 2 Sm 1, 26

IV. POURQUOI LA LOI DE MOÏSE INTERDIT-ELLE LA PRATIQUE DE L’AMOUR HOMOSEXUEL ?
L’alliance de Jonathan avec David — 1 Sm 18, 1-5
La Bible interdit l’union sexuelle entre deux hommes — Lv 18, 22 et 20, 13
Trois explications principales — Lv 18, 22 et 20, 13
Trois explications principales, suite — Lv 18, 22 et 20, 13
Une peine de mort choquante — Lv 20, 13
La peine de mort a valeur d’avertissement, non de norme pénale — Lv 20, 13
Portée de ces versets dans la perspective d’une théologie biblique — Lv 18, 22 et 20, 13

V. PAUL DE TARSE
Les pédérastes de tout genre — 1 Co 6, 9-10
Débauchés, pédérastes, trafiquants d’esclaves — 1 Tm 1, 9-11
Une théologie de la création — Rm 1, 18-32

VI. ET JÉSUS ?
La figure du disciple bien-aimé — Jn 13, 22-26
Parole de miséricorde et jugement — Jn 8, 1-11 et Lc 7, 36-50
Il y a pire que Sodome ! — Mt 11, 21-24

CONCLUSION — Trois difficultés


Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez un smartphone ou une tablette :  format e-pub

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

12. L’Évangile de la création

En publiant l’encyclique Laudato si’, le pape François a fait œuvre d’écologue. « Il a fondé (peut-être sans le vouloir) l’écologie vraiment scientifique, au sens de ce que sera la science dans l’avenir, une fois que son caractère de « technoscience » aura été intégré dans un nouveau modèle de savoir, à la fois plus large et plus précis – et dont l’application compte moins d’effets mortifères ».

« Plus qu’un problème à résoudre », la création est pour François « un mystère à contempler dans la joie et la louange ». Elle n’est pas réductible à « un système qui s’analyse, se comprend et se gère », mais « une réalité illuminée par l’amour qui appelle à une communion universelle ». Dans cette perspective, et c’est nouveau, il ne se contente pas de reprendre la vision des créatures comme « reflet de la sagesse et de la bonté infinies » de Dieu. Il accomplit un pas de plus, vers ce que la tradition orthodoxe appelle le « panenthéisme » (tout en Dieu et Dieu en tout) – à ne pas confondre avec le panthéisme qui identifie Dieu à la nature.

Certes, François ne va pas jusqu’à parler de cosmos irradié par les énergies divines, mais il affirme clairement, citant les évêques du Brésil, que « toute la nature, en plus de manifester Dieu, est un lieu de sa présence. En toute créature habite son Esprit vivifiant qui nous appelle à une relation avec lui ». La nature n’est donc pas seulement l’habitat (oikos) de l’être humain – vision horizontale de l’écologie – mais aussi celui de Dieu.

Nous allons donc lire quelques textes bibliques que cite le pape François, et qui nous parlent de la création et du Créateur.


TABLE DES MATIÈRES

LE CRÉATEUR ET LA CRÉATION DANS LES GRANDS RÉCITS BIBLIQUES
La création est bonne, à l’image de Dieu — Gn 1, 26 ; 1,31
Nous avons été conçus dans le cœur de Dieu — Jr 1, 5
La mission de cultiver et garder le jardin du monde — Gn 2, 15
La terre est à Dieu — Ps 24, 1 ; Dt 10, 14
Respecter les lois de la création divine — Ps 148, 5b-6
Tous les êtres vivants sont des œuvres de Dieu — Ps 104, 31
Une relation harmonieuse devenue hélas conflictuelle — Gn 3, 17-19
Caïn et Abel : qu’as-tu fait de ton frère ? — Gn 4, 9-11
La terre est pleine de violence à cause des hommes — Gn 6, 13
Avec Noé, un nouveau commencement — Gn 6, 5-22
Respecter la loi sur le sabbat — Gn 2, 2-3 ; Ex 16, 23 ; 20, 9-10
Avoir le souci du pauvre — Lv 19, 9-10
L’invitation à louer le Créateur sur la terre — Ps 148, 3-5
Une spiritualité équilibrée, qui conjugue puissance et tendresse — Jr 32, 17.21
Au ciel, l’adoration éternelle du Créateur — Ap 4, 8-11
L’adoration du Créateur est l’évangile éternel — Ap 14, 6-7
Un monde asservi à la gloire de l’homme est une tentation diabolique — Mt 4, 8-10

LE MYSTÈRE DE L’UNIVERS
La création est de l’ordre de l’amour — Ps 33, 6
Chaque créature est l’objet de la tendresse du Père — Sg 11, 24
Dieu nous a unis étroitement au monde qui nous entoure — Sg 11, 26
Le riche et le pauvre ont une égale dignité — Mt 5, 45
L’indispensable collaboration de l’homme — Mt 25, 14-21
La création gémit en travail d’enfantement — Rm 8, 18-22
L’aboutissement de la marche de l’univers se trouve en Dieu — 1 Co 15, 24-28

LE REGARD DE JÉSUS
Dieu est Père — Mt 11, 25-27
Le monde est beau — Mt 6, 28-31
Jésus vit en pleine harmonie avec la création — Mt 8, 24-27
Tout est créée par lui et pour lui — Col 1, 15-16
En lui habite toute plénitude — Col 1, 19-20
Voici, je fais l’univers nouveau — Ap 21, 1-5

CONCLUSION : Un appel à approfondir la théologie de la création

ANNEXE : Bible et création


Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Smartphone ou tablette :  format e-pub

Accès à la présentation de la Petite École Biblique