Archives par mot-clé : Corps

63. Âme-coeur-corps

Chez les penseurs de la Grèce antique notamment Platon et Aristote, il y a une opposition entre

  • le corps mortel, la matière et le terrestre d’une part,
  • et d’autre part l’âme immortelle, l’esprit, le céleste et le divin.
    Cette opposition se retrouve dans la formule du grec ancien :
    sôma sêma, le corps est un tombeau.

Très schématiquement, cette opposition a traversé les âges jusqu’à aujourd’hui, et s’inscrit dans le matérialisme ou le spiritualisme. Les matérialistes insistent sur les valeurs terrestres corporelles et pratiques au risque d’oublier toute dimension transcendante. Les spiritualistes insistent sur l’âme et l’esprit au risque de sombrer dans une idéologie désincarnée.

Pour échapper à ce dualisme que l’on retrouve dans la pensée de Descartes et qui a imprégné le Siècle des lumières jusqu’à bien des écoles de pensée contemporaines, il est important de revenir à la pensée biblique, et de rappeler, par exemple, l’étymologie de trois mots hébreux importants :
néfesh,
lév,
bâsâr.
C’est le parcours que je vous propose à travers cette étude biblique

Table des matières

OUVERTURE

  1. NÉFESH, GORGE, ÂME
    Néfesh, la gorge
    Néfesh est lié aux désirs et aux sentiments
    Psukhè, la vie physique des hommes
    Psukhè, la vie naturelle de la personne
  2. LÉV, COEUR
    Lév, le cœur
    Le coeur et les reins
    Le cœur, lieu de la relation à Dieu
    Le cœur de Dieu
    Donne-moi un coeur qui écoute
    Le coeur de Jésus
    Pause. Le cœur de Jésus, centre du corps du temps et de l’espace
  3. BÂSÂR, CORPS OU CHAIR
    Bâsâr, corps ou chair
    Âme, coeur et corps
    La chair et le corps

ANNEXES
Parcours de théologie historique
Le Verbe prit un corps

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique