Archives par mot-clé : Pilate

97. Jésus et les politiques

Jours d’élection présidentielle, d’élections législatives… régulièrement ces périodes reviennent et nous appellent à participer à la vie démocratique de notre pays. Et à le faire, en tant que chrétiens et citoyens, dans un positionnement inspiré par les valeurs de évangéliques.

Jésus a délivré un enseignement au contenu religieux. Est-ce à dire qu’il ignorait la poli­tique ? Évidemment non. Quoique Jésus n’ait pas cherché la confrontation avec les autorités du Temple de Jérusalem, son message avait une portée politique du simple fait qu’il s’adressait à tout Israël pour l’appeler à la conversion.

Il n’est pas inutile de redécouvrir l’ensemble des textes du Nouveau Testament qui nous montrent le positionnement de Jésus devant le pouvoir civil et l’autorité romaine; d’écouter les paroles qu’il a prononcées lors de sa comparution devant Pilate. Et de voir comment les lettres des Apôtres éclairent les premières générations de chrétiens jusqu’à la nôtre, et demeurent une source d’inspiration pour notre agir chrétien.

C’est aussi ce que nous redisent le Concile Vatican II et certaines Lettres des papes qui en ont actualisé le contenu au coeur de la complexité de notre monde contemporain. Mais ici, dans les quelques pages de cette étude, nous nous limiterons au contenu biblique.

Table des matières


Le monde politique où a vécu Jésus
Trois formes de dépendance — Après la mort d’Hérode Le Grand — Situation tendue en Galilée — Une effervescence apocalyptique — Une renommée sulfureuse

I. Jésus devant le pouvoir civil (évan­giles synoptiques)
Jésus dans la ligne des anciens prophètes ?
L’attitude de Jésus vis-à-vis d’Hérode Antipas
Les textes à interroger
Le levain d’Hérode
Jésus ne lui répondit rien
L’attitude de Jésus par rapport à l’autorité romaine
Un procès politique
La discussion relative au tribut romain
Rendez à César ce qui est de César, et à Dieu ce qui est de Dieu
Y aura-­t-il ici-bas autre chose que des autorités de fait ?

II. La comparution de Jésus devant Pilate (4° évangile)
Jésus le Nazaréen, Roi des Juifs
Mon Royaume n’est pas de ce monde
Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi, s’il ne t’avait été donné d’en-haut

III. Le chrétien devant les autorités civiles, d’après saint Paul
A. La lettre aux Romains 13,1-7
La soumission aux autorités en charge
C’est en Juif que Paul évalue l’exercice de l’autorité
Le sens du bien commun
Le refus d’obéissance pour motif de conscience
B. Les données de 1 Pierre, des lettres pastora­les et des Actes
La première lettre de Pierre
Une démythisation du pouvoir
La première lettre à Timothée
Une « vie calme et paisible en toute piété et dignité »
Les Actes des Apôtres
L’équité romaine
C. L’Apocalypse johannique devant l’Etat romain
Les persécutions subies par les prédicateurs de l’Evangile
Aux prises avec le pouvoir politique totalitaire
Que devient l’ap­préciation chrétienne du pouvoir politique ?
Il n’existe ici-bas que des pouvoirs de fait

Conclusion — Une refondation spirituelle du politique

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez un smartphone ou une tablette :  format e-pub

Accès à la présentation de la Petite École Biblique