Archives par mot-clé : Forts

78. Contamination spirituelle ?

Le passage d’une lettre de Paul que nous allons étudier dans cette étude biblique est fort peu connu de nombreux chrétiens qui n’ouvrent pas beaucoup leur Bible.

La question soulevée par les Corinthiens à Paul est simple : le chrétien peut-il consommer des viandes qui ont été sacrifiées aux idoles païennes ? Cela peut nous sembler une problématique dépassée et sans aucun intérêt pour notre vie chrétienne aujourd’hui.

Mais la réponse longue et complexe de Paul recèle des points de discernement qui demeurent utiles pour aujourd’hui. D’autant plus que nous sommes confrontés, nous aussi, à une culture sécularisée, paganisée, voire idolâtrique. Comment vivre en effet dans ce monde-ci sans compromettre notre foi ? Jusqu’où aller ? N’y a-t-il pas un risque de contamination ?

Je vous propose donc de prendre le temps d’étudier différents aspects de la réponse circonstanciée de Paul, dont la première lettre aux Corinthiens, chapitres 8-9-10, nous livre le texte.

Bien sûr, cela passe d’abord par une remise en situation dans le contexte qui fut celui des premiers chrétiens, pour comprendre ensuite la portée de certaines affirmations paulininennes. Nous pourrons alors mieux saisir en quoi elles nous concernent aujourd’hui encore.

Table des matières

LES CORINTHIENS ET LES VIANDES IMMOLÉES
Paul à Corinthe — Ac 18, 1-9
Un débat dans les premières communautés chrétiennes
Le cas des viandes sacrifiées aux idoles — 1 Co 8, 1
Deux attitudes : la connaissance et l’amour — 1 Co 8, 1-3
Face à Dieu, les idoles ne sont rien — 1 Co 8, 4-6
La conscience hésitante des nouveaux convertis — 1 Co 8, 7-8
La liberté des uns, occasion de chute pour d’autres — 1 Co 8, 9
Que le fort ne fasse pas périr le faible — 1 Co 8, 10-13
Les détours de la pensée de Paul
L’exemple des propres renoncements de Paul — 9, 1-23
Les dangers de l’idôlatrie manifestés à travers l’histoire d’Israël — 10, 1-13
Fuyez l’idolâtrie — 10, 14-22
Quelques règles pratiques — 10, 23-28
Il faut savoir, par charité, restreindre sa liberté — 10, 29-32
Conclusion

LES DIFFICULTÉS DE LA LIGNE DE CRÊTE
Ne pas étaler imprudemment son assurance
Ne pas tomber dans le scrupule d’une vie aseptisée
Les invitations dans un monde païen
L’humble prudence nécessaire
Pas de diabolisation inutile

CONCLUSION — Suivre sa conscience en évitant de juger celle d’autrui

ANNEXES
La cuisine du sacrifice en pays grec
Analyse sociologique d’un conflit théologique

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique