Archives par mot-clé : Se prosterner

122. L’adoration

Dans le langage ordinaire, on adore aussi bien le chocolat, son cheval, ses enfants, Zidane, et Dieu lui-même : indice qu’il faut travailler la notion d’adoration. Adorer ? Avoir un goût prononcé, voire excessif, pour aimer d’une affection passionnée, voire désordonnée jusqu’à idolâtrer : « j’adore ! »

Mais rendre un culte intérieur dans une attitude de recueillement, ce n’est pas la même chose. Et lorsque nous ouvrons la Bible, nous constatons qu’une constellation de mots hébreux ou grecs sont traduits par « adorer »; la plupart du temps, cette traduction est peu adéquate (voir dans les annexes). Il n’est donc pas si facile que cela de saisir ce qu’est l’adoration dans la Bible.

Autre chose. Aujourd’hui, dans les milieux catholiques, lorsqu’on prononce le mot « adoration », beaucoup pensent immédiatement : adoration eucharistique. On peut penser qu’il y a eu un approfondissement du mystère de l’eucharistie dans la conscience ecclésiale. Mais on peut aussi se demander s’il n’y a pas là une restriction, une réduction… une sorte de perte de vue de l’importance du premier commandement : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force » (Dt 6,5). Avons-nous encore conscience vive que « le Seigneur ton Dieu est un feu dévorant, c’est un Dieu jaloux ! » (Dt 4,24) ?

C’est pourquoi je vous propose de revisiter succinctement l’ensemble de la Bible en essayant de saisir ce qu’est l’esprit d’adoration, à travers la vie des grands croyants et des premiers chrétiens. Nous allons y trouver de précieux enseignements pour tenter de mieux suivre Jésus dans son engagement : « C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à lui seul tu rendras un culte » (Mt 4,10).


CONTENU

I. ABRAHAM
Abraham au chêne de Moré — Gn 12,5-9
Abraham au chêne de Mambré — Gn 13,18
La rencontre avec Melchisédek — Gn 14,17-20
Le Dieu très-haut, qui a créé le ciel et la terre — Gn 14,21-23
Le prosternement — Gn 17,3.17 & 18,2
Le sacrifice d’Isaac — Gn 22,1-14

II. MOÏSE
Le buisson ardent — Ex 3,1-6
Dieu révèle son Nom — Ex 3,13-15
Les dix paroles — Ex 20-1-17
L’alliance — Ex 24,1-7
L’épisode du veau d’or — Ex 32
La leçon donnée à Moïse tenu à distance — Ex 40,34-35
Sévères mises en garde contre l’idolâtrie

III. À JÉRUSALEM
Le choix de l’emplacement du Temple — 1 Ch 21,18-22,1
L’adoration du vrai Dieu au coeur des remous de l’histoire
D’idolâtrie en idolâtrie
Le retour d’Exil
La destruction du second Temple

IV. LES PROPHÈTES
Isaïe
Jérémie
Ezéchiel
Daniel

V. LES PSAUMES
Psaumes célébrant la sainteté de Yahvé
Psaumes d’adoration

VI. LA VIERGE MARIE
Je suis la servante du Seigneur — Lc 1,26-38
Grand est le Seigneur — Lc 1,46-55
Gloire à Dieu au plus haut des cieux — Lc 2,13-14
Mes yeux ont vu le salut que tu préparais — Lc 2,25-32
Debout le long de la croix — Jn 19,25-27

VII. JÉSUS ET LES DISCIPLES
La tentation faite à Jésus — Mt 4
Le dialogue avec la Samaritaine — Jn 4,21-24
L’hommage de Pierre — Lc 5,8-9
Les réactions des uns et des autres
Après la résurrection

VIII. SAINT PAUL
Sa conversion foudroyante
L’appel à l’adoration du Christ
Dans la lettre aux Romains
D’autres morceaux choisis
Et encore (2)

IX. L’APOCALYPSE DE JEAN
Dès le prologue — Ap 1,5-6
Louange céleste au Dieu créateur — Ap 4
Louange à l’Agneau victorieux — Ap 5
Louange des rachetés — Ap 7,9-12
La vocation de tout homme à l’adoration — Ap 14,6-7

CONCLUSION — L’adoration, évangile éternel

ANNEXES
Dis-moi qui tu sers, je te dirai qui tu aimes
L’agenouillement
Pour une reconnaissance de l’eucharistie dans sa totalité
L’adoration de la croix, l’adoration eucharistique
Que produit l’adoration en esprit et en vérité ?


Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Smartphone ou tablette : format e-pub

Accès à la présentation de la Petite École Biblique