76. Quand tu auras vieilli

C’est avec raison qu’on souligne le caractère contemporain d’une longévité généralisée, du moins dans nos sociétés occidentales. Quel âge atteindrons-nous nous-même ? Comment allons-nous vivre nos dernières décennies ou années de vie ? Est-ce un problème, ou une chance ?

« La longévité est le don et le défi le plus récent, la seule ressource encore inexploitée du XXI° siècle. C’est le moment pour le plus grand pas de géant de nos âmes : les affaires sont maintenant de la taille de l’âme. L’entreprise est l’exploration à propos de Dieu ».

Cette Petite Ecole Biblique apporte des éléments de réflexion permettant acquérir le regard « biblique » sur le grand âge. L’occasion de constater que si la Bible réfère la vie à Dieu, elle ne parle guère différemment de nous des joies et des épreuves liées à l’âge. Cependant, elle nourrit en nous cette conviction : même lorsque sa vie est marquée par la faiblesse, la personne très âgée a des raisons de se considérer comme un instrument de l’histoire du salut. Une bonne nouvelle à partager !

TABLE DES MATIÈRES

VIVRE TRÈS LONGTEMPS ?

JOIES ET ÉPREUVES DE L’ÂGE

PASSER VERS LE PÈRE

ANNEXES
Regards croisés sur notre société
L’abandon comme dessaisissement
Les Vieux
Prière

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

75. Les arbres

Nous sommes hélas familiarisés avec la déforestation massive qui touche le bassin amazonien.

Or la Bible a un grand respect des arbres, fruitiers du moins : « Si, en attaquant une ville, tu dois l’assiéger longtemps pour la prendre, tu ne mutileras pas ses arbres en y portant la hache ; tu t’en nourriras sans les abattre » (Dt 20, 19).

Dans la Bible, comme partout, deux groupes principaux occupent le terrain. Celui des arbres au bois de qualité ou aux troncs élevés, destinés à l’édification de maisons, de charpentes, à la confection d’ouvrages de marqueterie, d’ustensiles pour les soins domestiques. Et celui des arbres familiers, cultivés surtout pour leurs fruits, pour adoucir la vie quotidienne des humains.

TABLE DES MATIÈRES

I. DES ARBRES ET LEUR BOIS

LE CÈDRE
LE SYCOMORE
LE CHÊNE
L’ACACIA
LE PALMIER

II. DES ARBRES ET LEURS FRUITS

LE FIGUIER
LE GRENADIER
LA VIGNE
L’OLIVIER
L’HYSOPE

III. LA SYMBOLIQUE DE L’ARBRE
L’arbre, espace de vie
L’arbre de vie
L’arbre, lieu de rencontre
L’arbre, lieu de révélation
L’arbre, symbole des pouvoirs du monde
L’arbre, objet de culte païen
L’arbre, symbole d’une renaissance possible
L’arbre, symbole de fécondité
L’arbre, image du Royaume de Dieu

CONCLUSION — Les arbres de vie

ANNEXES
Le chêne affectionné par la Vierge Marie
Le mobilier de l’exode en bois d’acacia
Chronobiologie, sylvothérapie, shinrin-yoku
Déforestation inquiétante en Amazonie brésilienne

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

74. Le racisme

Les manifestations qui ont suivi le meurtre de George Floyd ont pris une dimension mondiale, non seulement contre les violences policières américaines racistes, mais aussi d’indignation et de refus du racisme en général.

Chacun est invité à mener sa propre réflexion personnelle sur cette réalité qui ronge la vie de nos sociétés devenues multi-ethniques. Dans notre monde contemporain, le racisme et le nationalisme demeurent des défis de taille.

C’est pourquoi il nous faut aussi interroger la Bible.

La Bible est-elle raciste ? Ou bien, pour le dire avec davantage de précautions, trouve-t-on des traces de racisme dans la Bible ? Nous serons donc amenés à examiner des passages bibliques qui pourraient avoir des relents de racisme…

Comme on entend affirmer parfois que c’est le cas, il faut bien répondre à cette accusation. Toute manifestation de racisme, d’ethnocentrisme, de nationalisme, de tribalisme ou d’esprit de caste est inacceptable un strict point de vue humain.

Souhaitons découvrir, à travers cette enquête, que ça l’est aussi dans la perspective biblique.

TABLE DES MATIÈRES

L’ATTITUDE DE JÉSUS

PAROLES DE JÉSUS ET DES APÔTRES

RACISME BIBLIQUE ?

LA PERCEPTION DES KOUSHITES PAR LES ISRAÉLITES

ANNEXES

Le pays de Koush
Quelques données linguistiques
Réponses bibliques au racisme et au nationalisme

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

73. Beauté du visage

En quelques semaines, le masque aura complètement changé de registre. Le coronavirus en a transformé la valeur : de futile, le masque devient utile, indispensable. Faut-il penser que le masque va entrer dans nos habitudes quotidiennes ? Le placer sur notre visage va-t-il devenir un rituel comme mettre sa ceinture de sécurité en voiture ?

Nous nous croisons masqués (pour un temps ? pour souvent ?)… au bal du déconfinement. Privés de visage ? Mais pas de regard, heureusement ! Car sous le masque, il y a toujours une personne.

Cette situation inédite m’a tracassé. Chercher ce que dit la Bible sur le visage, la face… Le résultat est étonnant ! Le visage biblique est d’abord celui de Dieu…

C’est ce petit travail que je vous livre aujourd’hui, espérant qu’il vous aidera à vivre le temps présent.

Ne pas nous habituer à vivre invisibles les uns aux autres quant à l’expression de nos émotions…

Ne pas masquer la lumière divine qui rayonne sur nos visages depuis nos coeurs.

Table des matières

LE VISAGE DANS L’ANCIEN TESTAMENT

MOÏSE, UN VISAGE MASQUÉ ?

JÉSUS, LE VISAGE DU PÈRE DÉVOILÉ

ANNEXES

Cliquer sur l’image pour télécharger l’étude en format .pdf

Si vous utilisez une tablette :  formats e-pub et kindle

Accès à la présentation de la Petite École Biblique

Hommage au P. Daniel Sesboüé

Cher Daniel

Pardonne-moi d’avoir tardé à me joindre à tous ceux, nombreux, qui te rendent un dernier adieu. Mais à 97 ans1, quelques jours importent peu !

Hélas, en ces temps de confinement, que d’autres, comme Marie Balmary, nomment « fléau »2, nous n’avons pu nous retrouver le jour de ta sépulture, pour un dernier hommage. Pas même ton frère Bernard, que nous connaissons bien dans le diocèse, affaibli dans sa santé.

Nombreux sont ceux, et ils en témoignent3, que tu as marqués par ta gentillesse, tes attentions, ton accueil ; la liste de tous ces mots pourrait s’allonger bien facilement. Je voudrais y ajouter ces quelques lignes.

Envoyé par l’évêque du Mans faire des études en théologie à la Faculté de Strasbourg, j’ai en l’occasion de faire une spécialisation en exégèse. En ces temps troublés des années 66-72, l’exégèse historico-critique, et la démythologisation de Bultmann régnaient en maître dans les cursus universitaires bibliques…

LIRE LA SUITE

Chaque jour, j'étudie la Bible !